Accueil Historique Economie Tourisme Municipalité Vie Pratique Informations

Saint Sauveur de Landemont :   un peu d'histoire …

          On retrouve le nom "d'Ecclesia Sancti Salvatoris" dans les Archives d'Anjou, entre les années 1126 et 1151 puis, à partir du XIIème siècle Saint Sauveur de Landemont.
Le bourg est bâti sur un promontoire rocheux dominant les vallées profondes des ruisseaux de La Forêt du Parc et de La Boucherie qui vont grossir La Divatte en bordure de la commune de Barbechat et de la Loire Atlantique.

L'église dans sa construction actuelle date de 1744. Une restauration a allongé le choeur en 1875. Les registres paroissiaux les plus anciens remontent à 1613, avec de nombreuses lacunes. Ils sont conservés à la Mairie de Landemont.
Une seule trace antique est signalée: la voie romaine de Champtoceaux à Montfaucon, qui traverse la Forêt du Parc, en limite de la commune de Drain; et dont il ne reste que quelques petits ponts voûtés en pierre.

On parle également d'un Lazaret qui existait jusqu'en 1140 dans la Forêt du Parc et qui accueillait voyageurs, malades et lépreux.

La loi du 1er novembre 1791 transféra le chef-lieu de la paroisse et de la Commune à Landemont, centre patriotique, au détriment de Saint Sauveur, animé de sentiments contraires.

Les deux communes furent rétablies en 1802, puis réunies de nouveau le 30 septembre 1808, au profit cette fois de St Sauveur; puis ont de nouveau été séparées par ordonnance du 7 juillet 1824.

La population a beaucoup évolué: de 679 habitants en 1808, elle a atteint 938 en 1876 pour redescendre à 592 en 1990. Aujourd'hui, on constate de nouveau une très nette ascension.

Au XVIIème siècle, une Foire avait lieu tous les ans le jour de la St Sixte, c'est-à-dire le 1er septembre.

Pour en savoir plus... (D'après le dictionnaire historique de l'Anjou de Célestin PORT)